“22 victims of priest Paul-André Harvey join the class action” & related articles plus original French

Share Button

[This is a google translation – scroll down for original French text]

TVA Nouvelles

Published on – Update

Louis Martineau | News

New victims are added to the class action brought against the Diocese of Chicoutimi and Paul-André Harvey. Twenty-two people are added to those who have been sexually abused by the retired priest.

When Paul-André Harvey was sentenced to six years of penitentiary in September 2015 for gross indecency and indecent assault, 39 victims had denounced for acts that had occurred between 1963 and 1987. The same number of victims Turned to the civil courts to institute a class action against the Diocese of Chicoutimi and Paul-André Harvey.

Except that since that number has changed; We are now talking about 61 victims in total. These are people who generally do not want to take part in criminal court proceedings, but who want to be civil remedies.

Other victims may also be added to the future, according to the Association of Young Victims of the Church, which sponsors this class action. “We always invite victims to report, because we are convinced that there are many more than that. For the time, if I remember all the ones I saw, there are a hundred, “says one of the managers Suzanne Tremblay.

As for the proceedings themselves, they will resume next February at the courthouse in Chicoutimi. The judge allowed the interrogation of the former bishop of Chicoutimi, Mons. Jean-Guy Couture. He held this position from 1979 to 2004. The parties will also be able to interview the former physician of Priest Harvey, Jean-Paul Fortin.

In the end, $ 175,000 per victim is claimed on the basis of this class action.

……………………..

Diocèse de Chicoutimi

22 victimes du prêtre Paul-André Harvey s’ajoutent au recours collectif

De nouvelles victimes s’ajoutent au recours collectif intenté contre le Diocèse de Chicoutimi et Paul-André Harvey. Vingt-deux personnes s’ajoutent à celles qui ont subi les abus sexuels du prêtre à la retraite.

Lorsque Paul-André Harvey a été condamné à six ans de pénitencier en septembre 2015 pour grossière indécence et attentat à la pudeur, 39 victimes avaient dénoncé, pour des faits qui étaient survenus entre 1963 et 1987.  Ce même nombre de victimes s’était ensuite tourné vers les tribunaux civils pour exercer un recours collectif contre le Diocèse de Chicoutimi et Paul-André Harvey.

Sauf que depuis ce nombre a changé; on parle maintenant de 61 victimes au total.  Ce sont des gens qui généralement ne souhaitaient pas prendre part aux procédures en cour criminelle, mais qui veulent être du recours civil.

D’autres victimes pourraient aussi s’ajouter à l’avenir selon l’Association des jeunes victimes de l’Église, qui parraine ce recours collectif.  «On invite toujours les victimes à se rapporter, parce qu’on est convaincu  qu’il y en a beaucoup plus que ça.  Pour l’époque, si je me rappelle de toutes celles que j’ai vues, il y en a une centaine», affirme l’une des responsables Suzanne Tremblay.

Quant aux procédures comme telles, elles reprendront en février prochain au palais de justice de Chicoutimi.  La juge au dossier a autorisé l’interrogatoire de l’ancien évêque de Chicoutimi, Mgr Jean-Guy Couture.  Il a occupé cette fonction de 1979 à 2004.  Les parties pourront aussi interroger l’ancien médecin du prêtre Harvey, Jean-Paul Fortin.

Au final, c’est 175 000 dollars par victime qui est demandé en fonction de ce recours collectif.

_________________________________________

EXCLUSIVE: 22 victims add to class action against Paul-André Harvey

energie 94.5

Class action filed by the Association of Young Victims of the Church against ex-priest Paul-André Harvey: the number of victims increased from 39 to 61.

Father Harvey was sentenced to 6 years of penitentiary for indecent assault and gross indecency against 39 victims between 1963 and 1987.

In addition, we learned in exclusivity that Judge Sandra Bouchard authorized counsel for the plaintiff to question Bishop Jean-Guy Couture who was in office for a major part of the events. Same thing for the former doctor of the Abbe Harvey, Jean-Paul Fortin.

The interrogations will take place at the courthouse of Chicoutimi on February 20 and 21, if both men are able to move, given their age.

The plaintiff’s lawyer, Philippe Trudel, recalled that there was a conflict between the bishopric of Chicoutimi and his insurer.

The Association is claiming $ 175,000 from Paul-André Harvey and the Diocese of Chicoutimi for damages and compensation for each of the victims.

……………………………….

EXCLUSIF: 22 victimes s’ajoutent au recours collectif contre Paul-André Harvey

energie 94.5   www.iheartradio.ca/energie/energie-saguenay

Janie Pelletier

Crédit photo: Bell Média

Recours collectif déposé par l’Association des jeunes victimes de l’Église contre l’ex-prêtre Paul-André Harvey: le nombre de victimes passe de 39 à 61.

L’abbé Harvey a été condamné à 6 ans de pénitencier pour attentat à la pudeur et grossière indécence contre 39 victimes, entre 1963 et 1987.

De plus, nous avons appris en exclusivité que la juge Sandra Bouchard a autorisé les avocats du demandeur à interroger Monseigneur Jean-Guy Couture qui était en poste pendant une majeure partie des événements. Même chose pour l’ancien docteur de l’abbé Harvey, Jean-Paul Fortin.

Les interrogatoires se dérouleront au palais de justice de Chicoutimi les 20 et 21 février, si les deux hommes sont en capacité de se déplacer, vu leur âge.

L’avocat du demandeur, Me Philippe Trudel, rappelle qu’un conflit se dessine entre l’évêché de Chicoutimi et son assureur.

L’Association réclame 175 000 $ à Paul-André Harvey et le diocèse de Chicoutimi en dommages et compensations pour chacune des victimes.

_____________________________________

The Communications Department of the Diocese of Chicoutimi recently announced that the Superior Court authorized a class action to compensate victims of Mr. Paul-André Harvey, priest, who was raised by Rome of responsibility for his priesthood October 8 2015. Mr. Harvey admitted to having committed sexual acts on 39 persons of minor age from 1963 to 1987. Archbishop André Rivest, Bishop of the Diocese, welcomed this request for authorization requested by the victims, so that the Judicial process is completed as quickly as possible for all parties involved.

Compensation for harm done to victims

It should be noted that the civil proceedings are personally directed at Mr. Harvey and involve 12 Factories, the Roman Catholic Episcopal Corporation of Chicoutimi, the Bishop of Chicoutimi and their liability insurer, the Mutual Insurance Company of the Quebec Factories. This procedure seeks compensation for the harm done to the victims.

A solution just as soon as possible

Since the end of April 2016, all parties are engaged in a confidential settlement conference presided over by a judge of the Superior Court with the intention of settling the case. It is the will of the bishop that this file finds a just solution as soon as possible.

Bishop André Rivest hopes that this process will allow victims to regain lost peace and serenity.

…………………………………

Le Service des communications du Diocèse de Chicoutimi annonce que récemment, la Cour Supérieure a autorisé une action collective visant à indemniser les victimes de M. Paul-André Harvey, prêtre, qui a été relevé par Rome des responsabilités liées à son sacerdoce le 8 octobre 2015. M. Harvey a admis avoir posé des gestes à caractère sexuel sur 39 personnes d’âge mineur de 1963 à 1987.  Mgr André Rivest, évêque du Diocèse, a accueilli favorablement cette demande d’autorisation sollicitée par les victimes, afin que le processus judiciaire trouve son aboutissement dans les meilleurs délais pour toutes les parties impliquées.

Dédommagement pour les torts causés aux victimes

Il est à noter que la procédure civile vise personnellement M. Harvey et implique 12 Fabriques, la Corporation épiscopale catholique romaine de Chicoutimi, l’Évêque de Chicoutimi ainsi que leur assureur en responsabilité, l’Assurance Mutuelle des Fabriques de Québec. Cette procédure recherche un dédommagement pour les torts causés aux victimes.

Une solution juste dans les meilleurs délais

Depuis la fin du mois d’avril 2016, toutes les parties sont engagées dans une conférence de règlement à l’amiable confidentielle présidée par un juge de la Cour Supérieure avec l’intention de régler le dossier. C’est la volonté de l’évêque que ce dossier trouve une solution juste dans les meilleurs délais.

Mgr André Rivest souhaite que cette démarche permette aux victimes de retrouver la paix et la sérénité perdues.
Auvidec Média/Diocèse de Chicoutimi/Thérèse Miron

________________________________________

Paul-André Harvey case: the Diocese of Chicoutimi hopes for a speedy settlement

[This is a google translation – scroll down for original French text]

ICI Radio-Canada

The bishop of the diocese of Chicoutimi, André Rivest, hopes that the judicial process to compensate the 39 victims of former priest Paul-André Harvey will culminate as soon as possible.

The diocese issued an advertisement in the Sunday newspaper Progress to explain that the parties are engaged in a settlement conference to confidential amicably since the end of April.

“It is the will of the Bishop that this file finds a just solution as soon as possible”, it is written in the publication.

The Association of Young Victims of the Church asked the Superior Court for authorization to file a $ 14 million class action suit in this case. The amount claimed for each victim is $ 175,000.

The procedure concerns Paul-André Harvey and involves 12 factories, the Roman Catholic Episcopal Corporation of Chicoutimi, the Bishop of Chicoutimi, and their insurer.

Slowness of procedures

The lawyer of the Diocese of Chicoutimi, Estelle Tremblay, says that the organization does not want to go on trial, but says that her insurer and the Association of Young Victims of the Church do not want to come to a trial. Negotiated agreement.

It also states that before continuing the discussions, the diocese must appeal against its insurer so that the insurance policy that must be considered for the settlement is that of 2011 and not that of 2015.

“When we complained to the insurer about potential claims in 2011, we had $ 22 million in insurance. And today the insurer tells us that the Association of Young Victims of the Church has filed its appeal in 2015, so it’s $ 2 million of insurance you have, “adds Tremblay.

Long wait for victims

The representative of the victims of Paul-André Harvey in the class action, Suzanne Tremblay, is not very impressed by the publication of the Diocese of Chicoutimi. She recalls that the victims of the priest are still waiting for a settlement in the file.

In an interview on the show Café, job, Dodo, she mentioned that the victims were added to judicial recourse for filing. Some 60 people are now registered.

“We have very specific objectives to ensure that the Vatican and the Church change their modalities in relation to their priests. […] We want to reach as many victims as possible, denounce the silent aggressors, demonstrate the extent of the phenomenon that goes beyond our recourse, “explains Suzanne Tremblay.

In September 2015, Paul-André Harvey was sentenced to six years in prison for having 39 victims from 6 to 12 years and a woman of 23 years, between 1963 and 1987. He had pleaded guilty to charges of Indecent assault and gross indecency.

……………………………..

Affaire Paul-André Harvey : le diocèse de Chicoutimi espère un règlement rapide

ICI Radio-Canada

L’évêque du diocèse de Chicoutimi, André Rivest, souhaite que le processus judiciaire visant à indemniser les 39 victimes de l’ancien prêtre Paul-André Harvey trouve son aboutissement dans les meilleurs délais.

Un texte de Chantale Desbiens

Le diocèse a diffusé une publicité dans le journal Progrès Dimanche pour expliquer que les parties sont engagées dans une conférence de règlement à l’amiable confidentielle depuis la fin d’avril.

« C’est la volonté de l’Évêque que ce dossier trouve une solution juste dans les meilleurs délais », est-il écrit dans la publication.

L’Association des jeunes victimes de l’Église a demandé à la Cour supérieure l’autorisation pour déposer un recours collectif de 14 millions de dollars dans cette affaire. Le montant réclamé pour chaque victime s’élève à 175 000 $.

La procédure vise Paul-André Harvey et implique 12 fabriques, la Corporation épiscopale catholique romaine de Chicoutimi, l’évêque de Chicoutimi, ainsi que leur assureur.

Lenteur des procédures

L’avocate du diocèse de Chicoutimi, Estelle Tremblay, affirme que l’organisation ne souhaite pas aller en procès, mais dit avoir l’impression que son assureur et l’Association des jeunes victimes de l’Église ne veulent pas en arriver à une entente négociée.

Elle précise également qu’avant de poursuivre les discussions, le diocèse doit exercer un recours contre son assureur pour que la police d’assurance qui doit être considérée pour le règlement soit celle de 2011 et non celle de 2015.

« Lorsqu’en 2011, nous avions dénoncé à l’assureur des réclamations éventuelles, nous avions 22 millions $ d’assurance. Et aujourd’hui, l’assureur nous dit que l’Association des jeunes victimes de l’Église a intenté son recours en 2015, par conséquent c’est 2 millions $ d’assurance que vous avez », ajoute Me Tremblay.

Longue attente pour les victimes

La représentante des victimes de Paul-André Harvey dans le recours collectif, Suzanne Tremblay, est peu impressionnée par la publication du diocèse de Chicoutimi. Elle rappelle que les victimes du prêtre attendent toujours un règlement dans le dossier.

En entrevue à l’émission Café, boulot, Dodo, elle a mentionné que des victimes se sont ajoutées au recours judicaire depuis son dépôt. Une soixantaine de personnes sont maintenant inscrites.

« Nous, on a des objectifs bien précis de faire en sorte que le Vatican et que l’Église changent leurs modalités par rapport à leurs prêtres. […] On veut rejoindre le plus de victimes possibles, dénoncer les agresseurs silencieux, démontrer l’ampleur du phénomène qui va au-delà de notre recours », explique Suzanne Tremblay.

En septembre 2015, Paul-André Harvey a été condamné à six ans de prison pour avoir fait 39 victimes de 6 à 12 ans, ainsi qu’une femme de 23 ans, entre 1963 et 1987. Il avait reconnu sa culpabilité aux accusations d’attentat à la pudeur et de grossière indécence.

1 Response to “22 victims of priest Paul-André Harvey join the class action” & related articles plus original French

  1. Sylvia says:

    There are now 61 victims of Father Paul Andre Harvey who have come forward, bth through the criminal and civil processes.

    Please keep them all in your prayers as this class action lawsuit moves along.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *